Accouchements à domicile

Mai 2020, Naissance d’Iris à la maison, France

Pour commencer à écrire le magnifique récit de naissance de ma deuxième fille Iris je dois d’abord commencer par le commencement …
Dans ma famille et dans mon entourage personne ne m’a jamais planté la graine « on peut accoucher chez soi ». C’est ainsi que lors de ma 1ère grossesse je me suis tournée vers une clinique privée afin de donner naissance à ma 1ère fille Luce il y a 3 ans… Je suis de nature optimiste, super grossesse, le jour J je perds les eaux en dormant à 3h du matin, contractions douloureuses 5 min après, on part à la maternité (j’étais bien prête, déjà la valise dans la voiture…), je suis toute excitée c’est le grand jour (et comment rêver mieux : je ne savais pas quand partir : là chouette je perds les eaux, j’avais peur de ne pas avoir de place sur le parking : là chouette il n’y a personne, personne sur la route… que demander de mieux)… Bon le rêve se termine là mais je n’en ai pas conscience… j’arrive en salle d’accouchement on me fait un TV ouverte à 4 super, on me pose monitoring, on me sonde, transfuse et moi qui ai la phobie des aiguilles, perfusions mal mise rebelote on pique encore… on me propose un ballon ouf … bon je n’ai jamais vu la couleur de ce ballon, j’ai du rester allongée sur le dos (pas même de côté afin que mon mari me masse car contraction dans les reins)… le monitoring commence à sonner je ne capte rien, seulement les SF qui s’inquiètent car pas de gynéco actuellement au cas où césarienne et là j’entends césarienne et le nom du gynéco réputé « boucher », je me dis dans ma tête « je vais mourir » … j’essaie encore plus de me détendre malgré tout ce stress… ne voulant pas la péridurale du fait de ma peur des aiguilles, je tiens le coup, je demande même si cela est mieux si je prends la péridurale afin que bébé aille mieux (on veut le meilleur pour son bébé), une SF (super) me dit que « non ça ne va faire que ralentir, vous gérez parfaitement « … elles me mettent le masque afin que je me détende, je respire, sans me le dire elles m’y mettent un produit et je me sens partir … bon là c’est fini le masque mdr c’était marrant quand même…
Bon 1h après environ dilatée à 7 ça va plutôt vite, même si je n’ai aucune notion de temps, je vis les contractions, j’essaie de rester dans ma bulle.
Puis je sens l’envie de pousser, je demande aux SF si je peux pousser, elles me disent que oui et préparent tout étrier … Et voilà la poussée, la poussée hôpital, Allez on pousse !!! bon la tête sort … la SF dit que mon mari ne pourra pas couper le cordon car bébé l’a autour du cou, elle le coupe elle-même… puis vient ce fameux instant (sans lui je n’en serais sûrement pas là, donc sans regret), où la SF ayant appelé le gynéco de garde « le boucher » lui demande tout calmement s’il veut finir … heu finir quoi ? mais à ce moment je n’en ai aucune idée, je fais confiance au corps médical … et là il tire sur la tête de bébé (on ne m’a pas demandé de pousser), et je m’en sors avec une déchirure complète du périnée … et le pire je ne sens rien… je n’ai à ce moment pas compris, ce n’est que le lendemain lors des soins, qu’une SF me dit « accouchement difficile » à bon moi je l’ai quand même bien vécu (3h30 au total la naissance pour un 1er bébé c’est super), et c’est là que je comprends les dégâts : soins tous les jours, je ne peux pas bouger, médicaments à gogo, et régime afin de ne pas aller au WC…
Mon optimisme en a pris un coup. Comment peut on avoir si peu de chance ???
Mais maintenant je comprends mieux… ça devait peut-être arriver …
Donc lors de ma 2ème grossesse c’est tout naturellement que je me suis bien renseignée, merci au groupe, merci à Michel Odent, merci à Laura Kaplan … je voulais donner naissance ailleurs qu’en maternité, clinique…
J’ai désespérément essayé de trouver une SF pratiquant des AAD, après 20 textos environs à diverses SF potentiellement ouvertes à la chose je n’ai eu que des refus et une pleine durant la période de mai…
Ainsi devant ce désert de SF AAD, je me suis tournée vers l’ANA et pour moi c’était l’évidence même de l’accouchement le plus libre, naturel et en pleine écoute de son corps… je me suis bien renseignée sur tout, afin que cela soit un accouchement le plus sécuritaire possible, car je suis de nature bien organisée…
Ma SF qui a fait mon suivi classique était au courant de mon projet d’ANA, me soutenait, même si elle ne pouvait venir qu’à J+3 côté responsabilité, je me sentais bien ? Bonne grossesse aussi, tout va bien ? Je travaille mon périnée endommagé qui est ma crainte principale …

Ce jeudi, lors d’une consultation vidéo avec ma SF, je la vois stresser elle me dit que je ne devrais pas accoucher seule par dépit… elle me dit qu’il faut toutes les heures, calculer les battements de ❤ de bébé (15 sec 37 battements précis…). Elle m’indique qu’elle va retenter d’appeler la SF qui à la base n’était pas disponible en mai… et toc finalement cette SF AAD peut me prendre… je suis déboussolée… je vais accoucher bientôt et voilà que j’apprends ça… Et finalement après une longue réflexion, je suis trop bien préparée à mon ANA je veux le vIvre, je refuse donc la SF AAD (je n’ai même pas eu le temps de lui dire mais mon choix est fait). Donc mon ANA n’est plus un accouchement par dépit, c’est un réel choix…

Vient le dimanche il est 6h, je me réveille afin plus ma fille ???? , et je sens couler sur ma jambe du liquide, je ne m’emballe pas trop ce n’est qu’une petite fissure… (déjà la couleur niquel –> no stress). Puis à peine le temps de lui installer le petit déjeuner, je sens les contractions, les fortes (chez moi aucun pré-travail, comme à ma 1ère) … Ma fille petit déjeune et me regarde crier sur le ballon, elle est excitée crie aussi, sa présence m’embête, mon mari appelle les voisins afin de savoir s’ils peuvent nous la garder, niquel il va pouvoir l’amener (son sac est prêt, bien organisée que je suis) … J’appelle ma copine photographe qui devait être présente avec nous, elle arrive directement 10 min après… Je gère très mal les contractions aucune position ne me va, le ballon non plus … mon mari met la piscine en route il est bien organisé il gère le côté logistique (il a sa liste)… il part amener ma grande chez les voisins et revient, je vais directement dans la piscine, une fois remplie c’est parfait, je crie sur les contractions, mon mari me masse c’est parfait … Je me repose entre … je suis dans ma bulle, je ne capte ni ma copine, ni mon mari… À un moment donné je sens l’envie de faire caca, je le dis histoire de l’enlever .. et là pff ouverture, autre contraction la tête sort directement (waouhh puissant je me dis que ce n’est pas possible trop rapide), ni cercle de feu, ni phase de désespérance … rien du tout … Après cela a était pour moi une histoire de sensations, toujours dans l’eau, je sens la tête de bébé se tourner lentement en moi (non douloureux mais puissant)… je n’ai plus de contractions, je ne pousse pas, donc tête en suspens, je sens encore la rotation, puis lors d’une autre contraction, assez faible, les épaules sortent et encore je sens des rotations, et pareil pas d’autres contractions en vue … je laisse faire : on était sereins, mon mari dit que bébé nage, ouvre les yeux, belle couleur, pas de cordon autour du coup, rien d’alarmant … on reste comme ça un moment, le bassin toujours pas sortI… Je n’ai jamais vu cela sur toutes les vidéos que j’ai pu voir (après la tête, c’est le boulet de canon pour tout le corps)! Puis ça tourne encore, j’attends la contraction, à un moment donné je sens le bassin s’expulser (j’ai eu mal à la vulve ou sinon c’était pour les épaules je ne sais plus, mais juste au moment…)… Je me dis qu’elle a été toute douce à sortir, peut-être pour guérir de mon 1er accouchement…
Bébé est enfin là, c’est magique (2h30 au final de A à Z), je ne sais toujours pas le sexe, je ne veux pas savoir…
Je sors de la piscine pour la sortie du placenta, et là je pensais que ça serait plus simple, je ne m’attendais pas à si dur … contractions: pas évident avec bébé, position qui ne m’allait pas, bébé ne prenait pas le sein, je le passais à ma mari pour changer de position, pas facile quoi… (d’ailleurs c’est entre les échanges de bébé à ce moment là que mon mari a vu le sexe : une seconde) mais bon environ 20 min après le placenta sort (j’avoue que j’ai un peu poussée, je n’en pouvais plus)…
Et là: douche s’impose ! Puis je peux profiter de mon bébé toujours relié au placenta mais je peux bouger m’installer confortablement … Puis une magnifique journée ce dimanche, on est amoureux ? Mon mari va chercher notre grande qui est la plus heureuse… Elle a toujours su, elle, que c’était sa petite sœur ? … Le temps s’arrête … Vers 17h on décide de brûler le cordon, mon amie qui était rentrée revient (à 3 c’est plus simple pour tenir bébé et brûler) ce fut long mais magique ! Entre temps on a prélevée un petit bout de placenta pour en faire de L’homéopathie + une partie au frigo pour en faire un smoothie consommé le soir et des « steak » ce midi (mon mari dégoûté qui me dit: « à savoir j’aurais tout gardé pour manger » mdr…). Avec le reste on a fait les empreintes de placenta et conservée le cordon pour qu’il sèche en monde petit cœur… Le reste du placenta est au congélo (mais non consommable car laissé dehors trop longtemps, on le plantera) … Une journée mémorable …
Et la cerise sur le gâteau: j’avais pris, en amont, plusieurs rdv chez la pédiatre (ma pédiatre très zen, nature: une perle quoi). Et le rdv tombe ce matin-là, parfait, du coup bébé en parfaite santé, 3kg780 donc elle devait être un peu plus grosse pour 51 cm, elle nous a même fait l’attestation pour la mairie, du coup demain on va déclarer bébé à la mairie, tout n’est que perfection ?

Ma SF va passer dans la semaine pour le test gutherie et me voir mais je pense qu’aucune déchirure je n’ai pas mal… bébé doit aller voir un ORL pour le test et niquel …

TOUT EST PARFAIT … nous sommes les plus heureux parents… on savait que l’accouchement serait parfait mais le reste on n’en savait rien ?
Voilà je trouvais ça bien de décrire mon 1er car le cheminement c’est fait grâce à cet accouchement si parfait et imparfait à cause du corps médical…
Faites-vous confiance ? la nature est bien faite !!
Elise
                 
crédit photo : Jessica Garanchon — > @Cheyenne’Art

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X